Le Begonia Tamaya

Le Tamaya est tout à fait unique en son genre. C’est un arbre d’intérieur d’une esthétique élégante et raffinée, robuste, ne nécessitant que peu d’entretien

Mais surtout, le Tamaya a une exceptionnelle floraison et refleurit par cycles durant toute une partie de l’année.

Begonia bambusiforme ou Bégonia maculé ou Bégonia des amoureux, Begonia tamaya

Quelques conseils pratiques

Le Tamaya est un arbre d’intérieur. Ne le sortir en aucun cas. Lui éviter le soleil direct, le vent et les changements brusques de température, ainsi que le gel.

Comment la soigner ?

Arroser très modérément. Verser dans le pot un verre d’eau, soit 15 à 20 cl (ou un demi verre seulement, soit 8 à 10 cl si votre Tamaya est dans un pot petit modèle de 12,5cm) : * 1 fois par semaine s’il fait froid, ainsi que durant l’hiver * 2 fois par semaine s’il fait chaud.

Pour recueillir l’excès d’eau, il est conseillé d’emboîter sous le pot la soucoupe assortie.

Attention, le Tamaya réagit très mal à l’excès d’eau. Bien vérifier avant tout arrosage que la terre a suffisamment séché en surface.

Mettre un peu d’engrais. En cas d’utilisation d’engrais classique (de préférence pour plantes fleuries), ne pas verser d’engrais sur une terre trop sèche ni utiliser un engrais insuffisamment dilué (risque de brûlure des racines).

Ne pas utiliser d’engrais classique pendant les deux mois suivant une taille de votre Tamaya, ni en hiver. En dehors de ces périodes, le développement du Tamaya sera favorisé par l’apport d’une dose modérée d’engrais, toujours très bien dilué, une fois par mois. Cette fréquence pourra être augmentée durant les périodes de pleine croissance.

Que faire de ma plante ?

Exposer le Tamaya à la lumière. A l’intérieur, le meilleur emplacement pour le Tamaya se situe dans les zones claires, près d’une fenêtre, sous un vélux… En effet, l’intensité lumineuse décroît très vite lorsqu’on s’éloigne de la fenêtre. Un Tamaya situé à 1.50 m de la fenêtre reçoit environ 4 fois moins de lumière qu’un Tamaya placé à 50 cm de la vitre. Dans une lumière insuffisante, le Tamaya fleuri moins abondamment et ses fleurs prennent une teinte plus pastel.

Soins spéciaux ?

Tailler périodiquement. Les branches du Tamaya vont se développer progressivement. Lorsque votre Tamaya sera trop volumineux ou si vous souhaitez en égaliser la forme, ou encore pour favoriser la réapparition d’une floraison abondante, vous pourrez procéder à une taille. Faites-le durant une période de repos du Tamaya (après une abondante floraison ou après des changements brusques de lumière ou de température qui peuvent occasionner une chute des fleurs).

Il convient alors tout simplement de couper au ciseau les branches trop longues, en laissant environ 1 cm après un bourgeon (petite pointe à la base d’une feuille). Faire en sorte qu’il reste un diamètre de couronne d’au moins 35 cm pour un petit Tamaya (en pot de 12.5 cm) et 55 cm pour un grand Tamaya (en pot de 16 cm).

Si une branche venait à pousser verticalement, coupez-la très court, à sa base, de façon à conserver au Tamaya sa forme en parasol. On pourra également faire se dédoubler une branche ainsi coupée en recoupant 2 à 3 semaines plus tard le bourgeon qui aura poussé sur le dernier noeud. Dès que ce bourgeon aura atteint 1 à 2 cm. Vous pourrez ainsi augmenter le nombre de branches de votre Tamaya qui n’en sera ensuite que plus fourni.

« Toilettez » votre Tamaya. La floraison du Tamaya est abondante, et dans de bonnes conditions, pourra se poursuivre pendant la plus grande partie de l’année. Les fleurs les plus anciennes devront se détacher avant d’être renouvelées. Ce phénomène naturel peut être momentanément amplifié à la suite d’un changement brutal des conditions ambiantes, après un transport par exemple.

Afin de faciliter l’entretien, secouer le tronc du Tamaya pendant quelques secondes au moment du ménage, pour provoquer la chute des fleurs venues à maturité.

Ne rempoter que dans un sol aéré. Le pot actuel, sobre a été spécialement conçu pour le Tamaya. Sa forme carrée lui permet, à encombrement égal, de contenir moitié plus de terre qu’un pot ordinaire, donnant au Tamaya le volume vital qui lui convient. Sa base plus large que celle d’un pot ordinaire permet à votre arbre fleuri de bien installer ses racines sur toute la largeur disponible et lui confère une meilleure stabilité.

Le Tamaya se plaira longtemps dans son pot d’origine. En cas de rempotage, il est recommandé d’utiliser un terreau bien aéré à base de tourbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *