Ne plus suspendre le maïs MON 810 ?

Celui-ci aura fait couler beaucoup d’encre, et demander beaucoup d’action ainsi que le courage et la persévérance de nombreux manifestants pour faire interdire la culture du MON 810 sur le sol français.

La cour européenne de justice (CEJ) vient de demander à la France de revenir sur sa décision de suspendre le maïs MON 810.

Greenpeace demande au gouvernement français de mettre en place une nouvelle clause de sauvegarde…

La demande de CEJ est lourde de conséquence, car si elle est acceptée, cela pourrait une fois de plus donner l’autorisation de cultiver du maïs OGM sur le territoire français.

«Désormais, c’est au gouvernement – au plus haut niveau – de prendre ses responsabilités: s’il ne met pas en place une nouvelle clause de sauvegarde, le moratoire français sur la culture du maïs MON 810 sera bel et bien condamné et on risque de voir réapparaître les OGM dans nos champs dès le printemps prochain», redoute Sylvain Tardy, directeur des campagnes de Greenpeace France.

Le combat n’est pas fini, ne baissont pas la garde.

Comme vous pouvez le constater, le devenir de la France dépend également des hauts dignitaires de l’Europe, limitant ainsi les marges de manoeuvre de notre pays.

Les français avaient dit non à l’Europe !…

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *