Chevrier fromager en agriculture biologique

Un tour chez nos amis chevriers, une passion à découvrir et à promotionner pour pérenniser un métier qui partira dans les oubliettes si nous ne maintenons pas nos agriculteurs sur le territoire français.

Nous voilà tous à un tournant de notre vie où nous nous posons la question si tout ne va pas trop vite,

le progrès, la technologie, l’informatique, et notre alimentation qui ne cesse de nous nuire à travers la grande distribution.

Il existe encore (et fort heureusement) des ateliers fermiers qui sont là pour nous rappeler que nous devons retrouver nos saveurs, nos goûts et que la santé passe par l’alimentation.

L’agriculture biologique si peu reconnue dans les années 70-80 fait maintenant partie de la réussite d’une poignée d’individus qui se sont battus pour faire reconnaître les bienfaits du bio sur notre organisme à une époque où Mac Do et compagnie prenaient possession d’un territoire reconnu pour sa cuisine française. La France agricole a su durant des générations démontrer que l’on pouvait cuisiner avec goût et que les saveurs de nos plats nous mettaient en appétit sans hésitation.

Le fromage de chèvre est adopté par une majorité de la population française mais faut-il encore discerner le bon du mauvais. Les petits éleveurs de montagne sont irremplaçables pour nous offrir le meilleur du fromage. En cherchant à consommer le meilleur du picodon, j’ai sélectionné pour vous un endroit particulièrement attachant car la saveur de ce fromage n’est due entre autre qu’à son environnement et son mode d’élevage.

Description d’une exploitation fromagère:

Notre troupeau compte environ 70 chèvres laitières,nourries avec un fourrage de qualité récolté sur l’exploitation.

Nos chèvres produisent du lait durant la période qui va de Février à Novembre.Elles sont ensuite taries pendant les deux derniers mois de gestation.

La reproduction est assurée par nos propres boucs.Ainsi notre élevage est autonome, ce qui nous garantit un cheptel sain.

Les mises bas ont lieu début Février.Ce qui permet une période favorable pour les sorties du cheptel au début du printemps.

En effet, dès que le temps le permet,notre troupeau, sous la conduite du berger et de ses chiens, quitte la chèvrerie pour pâturer dans nos prairies.

En période de lactation, la traite a lieu matin et soir.

Le lait est ensuite filtré et mis à cailler dans de grands récipients dans lesquels on a ajouté un peu de présure et de petit lait (sérum).

Au bout de 24 heures « le caillé » a pris. On peut faire le fromage.

Les moules à faisselles sont emplis individuellement, à la louche, et les fromages sont salés, séchés, puis affinés. L’affinage est la partie la plus délicate, car c’est de lui que dépend la réussite du fromage.

A la Ferme du Faucon, nous produisons des picodons, et des pibonsons. Le picodon, qui bénéficie d’une appellation AOC, est un petit fromage rond et Le pibonson est un gros fromage de chèvre cendré.

Et le tout issu de l’agriculture biologique…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *