L’aventure des pommes de terre

La clôture n’est pas terminée, mais qu’importe le plus urgent est que les plants de pomme de terre… soient en terre.

Utopie ou un trop plein d’ambition ?! Ce n’est pas grave, j’aime les challenges !

Pour ce qui nous concerne aujourd’hui, c’est préparer la terre pour les pommes de terre.

Le terre étant une terre maraîchère de type sableuse, je me disais qu’il ne sera pas trop dur de la travailler…
Le soucis est que la terre est en prairie depuis plusieurs années ! Histoire de compliquer la tâche, l’ancien propriétaire a mis des peupliers tous les six mètres (Environ 200 peupliers).

Nous délimitons la future planche de pommes de terre afin de faire des rangs de 12 mètres sur une largeur de fourche…

Cela représentera donc une planche de 12 m x 7 m pour 8 ou 9 rangs. Les rangs seront espacés de 70 cm.

Contraintes constatées :

  • Nous avons arrachés deux peupliers se trouvant sur la planche de pommes de terre sans trop de difficulté, mais je constate que les racines qui restent sont relativement grande. Certaines font presque 2 mètres.
  • Les racines et la couche d’herbes et leurs racines empêchent un bêchage productif et celui-ci devient vite épuisant au bout de quelques mètres carrés.
  • La pluie ayant bien détrempée la terre, l’alourdit et rend le bêchage encore plus dur.

Solution improvisée :

  • Décoller à la serfouette la première couche d’herbe, rend le bêchage beaucoup plus facile.

Une fois la couche supérieure décollée à la serfouette sur 50% de la plaque, nous tendons quelques cordeaux afin de définir les premiers rangs.

1er rang de pommes de terre

  • Variété Désirée
  • Espacement 30 cm
  • Profondeur 12 cm

Pris par le temps, je décide de ne bêcher qu’à l’endroit du rang de pomme de terre et non entre les rangs.
Je constate que le bêchage est beaucoup plus facile malgré les racines de peuplier qui sont très ennuyeuses à certains endroits.

Une fois le bêchage effectué, j’étire un mètre (Mètre Stanley de 60 m très pratique) et dispose les semis de pommes de terre sur le rang fraichement bêché tous les 30 cm, en me guidant du mètre.
Ensuite j’enfouie chaque semis en creusant (à la main) un petit trou de 12 cm de profondeur et ainsi de suite jusqu’au bout du rang.
J’ai pris soins également de mettre les germes dirigés vers le haut et non vers le bas.
Bien entendu j’ai rebouché chaque trou sans tasser la terre.

2 ème rang de pommes de terre

  • Variété Ditta
  • Espacement 40 cm
  • Profondeur 15 cm

Après avoir essuyer une averse relativement forte avec de la grêle et toujours pris par le temps, je décide de ne pas bêcher, mais de creuser un sillon à la serfouette.
Je ne pense pas que cette solution soit la plus productive pour le rendement des pommes de terres.
Mais bon j’essaie tout de même.

Une fois le sillon effectué, j’étire un mètre (Mètre Stanley de 60 m très pratique) et dispose les semis de pommes de terre sur le rang fraichement bêché tous les 40 cm, en me guidant du mètre.
Ensuite j’enfouis chaque semis en creusant (à la main) un petit trou de 12 cm de profondeur et ainsi de suite jusqu’au bout du rang.
J’ai pris soins également de mettre les germes dirigés vers le haut et non vers le bas.
Bien entendu j’ai rebouché chaque trou sans tasser la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *